Le secret de l'ennui

5 minutes Histoires pour grandirHistoires de la vie quotidienne

Oscar s’ennuie, partout, tout le temps. Ses parents vont lui offrir un journal intime. Il va y écrire un tas de choses et comprendre que l’ennui n’est pas un ennemi.

Une histoire pour échanger sur ce sentiment difficile à maîtriser.

Auteur : Mr. Nenelle

Extrait

Cher journal, j’ai un truc à t’avouer

Hier, quand je t’ai découvert, j’ai été super déçu. Ce n’était pas à cause de ton look. Avec ta couverture en cuir recouverte de petits motifs géométriques dorés, tu avais l’air d’un objet précieux. Si précieux que tu étais fermé par un vieux cadenas. Quel cadeau maman me faisait ? Tu devais renfermer une histoire super secrète, très ancienne et peut-être oubliée. Pour une fois, j’étais ultra excité. Mais quand je t’ai ouvert... ça m’a fait comme si on m’avait offert un choux de Bruxelles : pas un mot, que des pages blanches. Vraiment ?! Qu’est ce que j’allais faire de toi, te remplir ? Si ma vie avait été passionnante, pourquoi pas… Sauf que je passe mes journées à m’ennuyer. Mais bon, on me dit depuis tout petit qu’il faut toujours essayer. Alors commençons !

Je dois te dire que j’ai un problème, comme une maladie. Ça s’appelle l’ennui. Il m’accompagne partout, tout le temps. Par exemple : ce matin Papa m’a proposé une tarte tatin. Auparavant j’aurais bondi de joie, mais là je n’avais pas envie. J’ai quand même dit oui. Après, il m’a amené au parc pour me changer les idées. Auparavant j’aurais grimpé dans tous les jeux, sauf que maintenant je les trouve nuls. J’ai quand même joué, sans vraiment m’amuser. Sur le chemin du retour papa m’a demandé si j’avais des soucis. Je lui ai répondu que non. Je ne mentais pas, enfin pas vraiment. Mon ennui est singulier et à lui seul, il prend beaucoup de place.

Cher journal, la classe c’est nul

On nous rabâche cent fois les mêmes choses. Sauf que moi je comprends tout d’un coup. Alors, souvent, je fixe un objet et j’invente une histoire. Ce matin c’était ma gomme. Je me suis demandé si les mots effacés allaient quelque part ? Je suis passé en mode détective. J’ai interrogé mon cahier, les chiffres et les lettres qui remplaçaient les disparus. Et puis j’ai entendu : Oscar, as-tu la réponse ? 

J’ai mis ...

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je m'abonne - J'ai déjà un compte

Essayez gratuitement Taleming pendant un mois.

Profitez de 9 histoires gratuitement !

Renseignez votre e-mail pour les recevoir.

Essai, sans engagement, sans carte bancaire.