star_border
La lecture de cette histoire est offerte temporairement.
Bonne découverte !

Il n’y a pas d’alligator dans les égouts

de Frédéric Bagères

Il n’y a pas d’alligator dans les égouts

Présentation des personnages

🐢 Janine Caillou est une petite tortue à la voix claire.

🐍 Poutoukipète est un gentil serpent qui a une voix qui traîne et qui siffle.

😀 Hilcourt a une voix très dynamique, joyeuse.

🐊 Nenparlonplus est un crocodile très peureux, il a une grosse voix et il bégaye.

C’est l’hiver, le canal est en partie gelé et la nuit est complètement tombée. Une tortue glisse sur l’étendue d’eau figée, comme un gros galet qui danse.

C’est Janine Caillou, la tortue de Floride qui ne parle pas un mot d’américain. Une petite fille à couettes l’avait gagnée au stand de pêche aux canards d’une foire : elle était installée dans un bac rose avec un palmier en plastique vert. Puis elle s’était lassée et avait offert à Janine un billet pour l’attraction nautique du moment : « Cuvette et Chasse d’eau ». Au début Janine avait trouvé ça rigolo : les éclaboussures, les virages serrés, l’eau dans le nez et son petit rire qui résonne dans ce grand tube. Mais on ne va pas se mentir, Janine trouve vite que les égouts ça manque cruellement de palmiers en plastique. En plus les petits trucs rudement appétissants qu’elle gobe sont bien souvent des vieux bouts de machins dégoûtants. Au fil des mois, elle apprivoise ce nouveau monde mais n’y trouve pas sa place. Même si elle s’y fait quelques amis : une carpe pas très bavarde, une perche un peu tendue et à l’occasion un furet qui se perd dans l’obscurité. Eux ne restent jamais longtemps alors qu’elle, impuissante, reste coincée dans les égouts. La lumière du jour lui manque. Là-dessous on trouve de tout, mais à tâtons et dans le noir. Lorsqu’elle doit remonter respirer, elle cherche, du bout des pattes, quelque chose qui fera office d’échelle. Elle tâtonne, une patoune après l’autre et finit par poser les pattes sur un tuyau. Ce dernier se montre étrangement amical. Il s’enroule autour d’elle à lui faire craquer la carapace. C’est un anaconda échappé d’un magasin d’animaux exotiques. Janine Caillou avale péniblement sa salive lorsque ce dernier lui fait face avec ses yeux jaunes.

🐢 « Donc tu n’es pas du tout un tuyau… »

Le serpent colle son museau sur celui de la tortue et lui chatouille les narines d’un coup de langue. Blanche comme un linge, elle rit jaune.

🐢 « Fichtre de bigre, ça m’ennuie un peu de finir comme ça… »

Smack ! Un bisou claque comme un fouet humide sur le front calleux de la petite tortue. Cette dernière, qui se voyait déjà engloutie comme un petit peton dans une chaussette, ouvre de grands yeux étonnés. L’anaconda la regarde en souriant.

🐢 « Rhololo ! Tu m’as fait une peur bleue. »

🐍 « Ha ? Moi j’aurai dit plutôt verte de peur… »

Smoutch ! Un deuxième bisou tonitruant résonne dans les galeries étroites des égouts.

🐍 « Enchanté je m'appelle Poutoukipète, et toi, tu es ? »

Toute retournée et pour une tortue c’est pas rien, elle répond : 🐢 « Je m’appelle Janine Caillou. »

Le serpent lui sourit de toute sa myriade de dents blanches et tranchantes.

🐍 « On remonte pour y voir plus clair ? » Smack !

🐢 « Avec plaisir. Mais tu pourrais arrêter de me faire des bisous s’il te plaît ? »

Janine fait la grimace, ces câlins humides qu’elle n’a pas demandés, c’est très gênant. Poutoukipète ouvre de grands yeux étonnés. Il n’a jamais imaginer que cela puisse poser problème. On ne lui a jamais rien dit.

🐍 « T’aimes pas les bisous ? »

🐢 « Si, mais on se connaît pas assez pour ça. »

🐍 « Pourquoi ? »

La tortue lui explique alors qu’il faut être très copains pour se permettre ces gestes d’affection. Certains aiment bien, d’autres pas du tout et certains détestent les bisous. L’important c’est que l’on soit sur la même longueur d’onde. Il faut prendre le temps de devenir proches. Poutou est embarrassé. Il a envie de se faire pardonner mais d’habitude pour ça il fait des bisous. S’il avait des doigts, il les tordrait de stress. Devant sa mine déconfite, Janine lui sourit avec bienveillance. Il a l’air d’un bon petit gars. À bien y regarder Poutoukipète a davantage l’air d’une grande guimauve à la pistache que d’un dangereux prédateur.

Le serpent les fait remonter à la surface en pensant à ce que vient de lui expliquer Janine : cette tortue n’est pas une tortue comme une autre. Janine en verlan ça fait Ninja. Quand on est une tortue vivant dans les égouts, un surnom pareil ça en jette. Janine le tire de ses pensées.

🐢 « Ça te dirait de changer d’air ? Aller là où l’eau est moins verte ? »

Un air sauvage passe dans les yeux de Janine. Comme un appel à la nature. Elle est déterminée à ne pas finir ses jours dans une eau où flotte du plastique.

🐍 « Tu n’aimes pas ta vie ici ? »

🐢 « Non, pour tout dire je déteste vivre dans cette eau froide qui sent la tartiflette pas fraîche. Je suis faite pour la chaleur et le soleil. »

🐍 « M’en parle pas. Je suis pareil. Mais comment faire ? »

🐢 « Dans les égouts j’ai rencontré quelqu’un qui peut nous sortir d’ici. Mais il a besoin d’un truc appelé burgers et, là-dessous, ça nage pas à tous les coins de tunnel. »

🐍 « Je connais la surface, je dois pouvoir te trouver ça. »

🐢 « Formidable ! On se retrouve au dernier pont avant l’écluse rouillée dans une heure. »

Janine Caillou laisse partir Poutoukipète en se disant qu’elle a rudement de la chance d’avoir rencontré cette grande saucisse bisouilleuse. Comme quoi, la première impression n’est pas toujours la bonne.

L’anaconda prend les choses en main et comme il n’en a pas, de main, c’est dire les efforts qu’il déploie ! Il va dans l’arrière-cour d’un fast-food et attend que les hommes fassent du gâchis. La poubelle se remplit de nourriture en pagaille. Il attrape un plateau et, au prix de nombreuses contorsions et d'ingénieux entortillages, Poutou accomplit sa mission avant de retrouver la tortue de Floride à l’heure dite. Il lui confie le tout qu’elle fait disparaître illico dans sa carapace. Ils attendent ensuite l’arrivée de l’ami de Janine.

Un furet pointe sa bouille masquée dessous le pont et, la tête à l’envers, entame la conversation comme si de rien n’était.

😀 « Vous devinerez jamais ce que j’ai vu ! Un pigeon qui faisait du surf sur le toit d’un taxi et un chat qui poursuivait des rats en patin à voile. »

Janine sourit. Hilcourt le furet raconte toujours des histoires incroyables. Dans une cascade qui n’a pas l’air maîtrisée du tout, le furet descend du pont et, de sa démarche de chenille trottinante, les rejoint. Dubitatif, il observe l’anaconda comme s’il découvrait un grand traversin vert doué de parole. La curiosité l’emporte sur la prudence. Il s’approche.

Smack !

😀 « Hey ! Tu dégaines vite les bisous dis donc. »

🐍 « Désolé, c’est le stress… »

Il se tourne vers Janine.

😀 « Tranquille Émile, amie reptile ? »

🐢 « Je gère fougère, cher mammifère. »

😀 « Bon, j’ai trouvé un passeur pour nous faire traverser. »

Ils s’installent pour parler sérieusement. Poutou fait office de banc sur lequel Janine et Hilcourt posent leur petit popotin. L’heure est grave. Ce soir ils prennent le départ pour une nouvelle vie. Si tout se passe bien Janine va enfin découvrir la Floride. Mais pour ça il faut d’abord traverser « Les tourbillons de la nuit éternelle ». Une rivière souterraine infestée de péniches écrabouilleuses, de chauve-pourries vampires, de blattes tueuses et d’un alligator affamé ! Personne n’en est jamais ressorti vivant. L’ami du furet est censé pouvoir les guider de l’autre côté en toute sécurité.

😀 « C’est un ragondin très urbain, amateur de burger. Vous avez ce qu’il faut ? »

🐍 « Deux menus Gragras Grogros avec des frites et un Cheese Carton sans sauce. »

😀 « Parfait ! Mettons-nous en route. »

Janine et Hilcourt font du snake-board debout sur Poutou qui fonce ventre à terre. Ce qui en soi n’est pas extraordinaire pour un serpent. Arrivés devant l’entrée béante du souterrain, les trois compères s’arrêtent, un peu inquiets. L’ouverture ressemble à une bouche de monstre qui ne s’est jamais lavé les dents ou alors avec un tournevis. Tout est calme, reposé, on entend des clochettes tintinnabuler. C’est Grelot, le passeur ragondin. Il remonte le canal à la pointe d’un V formé à la surface de l’eau. Une fois arrivé à la hauteur du trio, il monte sur la berge et les salue d’un hochement de tête.

🔔 « Gling-gling ! »

Grelot ne parle pas. Il a un grelot coincé dans la gorge qui l’en empêche. Il l’a avalé un jour où il nageait la bouche ouverte. Cela ne semble pourtant pas empêcher Hilcourt de le comprendre parfaitement.

😀 « Bonsoir Grelot, on est parés pour la grande traversée. »

🔔 « Gling gling ? »

😀 « Évidemment ! Pour qui tu nous prends ? Caillou, sors les burgers ! »

Janine disparaît dans sa carapace. Elle bidouille, fouille, farfouille et ressort avec le plateau sur
lequel sont posées deux boîtes en cartons à peine tachées, contenant deux hamburgers gras, des frites molles et un sandwich emballé dans du papier moche. Grelot s’empare du plateau et se dandine jusqu’à la berge. Il le pose à la surface de l’eau et le pousse doucement vers le milieu du canal. Hilcourt se penche vers le ragondin.

😀 « C’était pas pour toi les burgers ? »

🔔 « Gling gling !!! »

😀 « Comment ça, il est plus calme le ventre plein ? De qui tu parles, d’ailleurs ? »

Grelot montre le plateau flottant. Quelque chose se dirige vers le morceau de plastique en troublant l’onde à sa surface. Un sous-marin dans le canal ? Des vélos abandonnés, des vieux pneus, du plastique à gogo et des poissons pas très en forme, oui, mais un submersible c’est du jamais-vu. Tout à coup, deux grosses mâchoires claquent sur le repas gratuit. Les trois voyageurs sursautent. Un crocodile blanc fait surface. Il roule un oeil dans leur direction, nage vers eux et pose sa grosse tête sur la berge. Poutou, Janine et Hilcourt sont pétrifiés de peur.

🐊 « Bon… bonjour. C’est vous les coucourageux voyvoy… voyageurs qui aaaa...allez m’escoco… m’escorter à... à... à travers lelele… le tutu... le tutu... le tunnel qui fiche la trouille ? Enchanté je je m’ap...m’appelle Nenparlonplus. »

Le crocodile albinos les considère comme des compagnons de voyage et pas des snacks pour combler un petit creux ?! À cette révélation, tout le monde se détend.

🐢 « C’est nous qui vous escortons ? »

🐊 « Oui, on on ne sait papa... pas trop ce qui traine dans sans ce tutu… ce tunnel. Je serais plus rara… rassuré avec vous. »

🐍 « Alors ça ! Un gros lézard comme vous ! J’aurais juré que vous n’auriez peur de rien. Vous voulez un bisou ? »

🐊 « Non, merci. Peur de riri… peur de rien ? Vous riri… vous rigogo… vous rigolez ? Il parait qu’il y... qu’il y a un alligaga... un alligator là dessous...Vous savez à quoi ça re… ressemble ? »

🐢 « Euh ? Non pas vraiment et vous ? »

🐊 « Ha ? Bein, moi non plus, mais ça a l’air terrifiant… »

😀 « Et vous, vous êtes quoi comme genre de bestiole ? »

🐊 « Un crococo, un crococo, un crocodile du Nil. »

😀 « Ha ? Vous avez pas tous disparu ? »

🐍 « Nenparlonplus ? »

🐊 « Oui ? »

🐍 « On se met en route ? »

Nenparlonplus embarque les trois voyageurs sur son dos. Ils font leurs adieux à Grelot en lui promettant de lui écrire une carte sitôt arrivés et s’enfoncent dans les ténèbres.

Durant des mois personne ne sut ce qu’il leur arriva. On présagea du pire puis un jour, Grelot reçu une carte postale qui disait : 

Le voyage par-delà les eaux vives et salées n’a pas été de tout repos mais nous sommes bien arrivés en Floride. Poutou et Nenparlonplus passent leur temps dans l’eau chaude et cristalline. Hilcourt bronze sur la plage et Janine apprend enfin l’américain ! Merci Grelot. Bises.

Qu'as-tu compris de l'histoire 🤔

Comment Janine Caillou s'est-elle retrouvée dans les égouts ?

1. Elle voulait explorer le monde et elle s'est trompée de direction.

2. Sa propriétaire s'en est débarrassée dans les toilettes.

Qui rencontre-t-elle un soir d'hiver ?

1. Poutoukipète, un gros serpent affectueux.

2. Hilcourt, un furet qui se promène avec un grelot magique.

Que récupére Poutoukipète pour l'ami d’Hilcourt ?

1. Un chat qui poursuit des rats en patin à voile.

2. Deux menus Gragras Grogros avec des frites et un Cheese carton sans sauce.

Qui est Grelot ?

1. Un ragondin ami de Janine, qui collectionne les grelots.

2. Un ragondin ami d’Hilcourt, qui a un grelot coincé dans la gorge.

Finalement, y a-t-il des alligators dans les égouts ?

1. Impossible de le savoir avec cette histoire.

2. Non. Pas plus d’alligator dans les égouts que de tortue, d’anaconda, de furet ou de ragondin.

Les bonnes réponses sont : 2 - 1 - 2 - 2 - 1

Essayez gratuitement Taleming pendant un mois.

Taleming ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
Essai, sans engagement, sans carte bancaire.