star_border
La lecture de cette histoire est offerte temporairement.
Bonne découverte !

Le secret de l'ennui

de Mr. Nenelle

Le secret de l'ennui

Présentation des personnages

Il n’y a pas de voix cette fois ! C'est un journal intime, celui d’Oscar. C’est un jeune garçon de neuf ans, plutôt discret et un peu timide.

Cher journal, j’ai un truc à t’avouer

Hier, quand je t’ai découvert, j’ai été super déçu. Ce n’était pas à cause de ton look. Avec ta couverture en cuir recouverte de petits motifs géométriques dorés, tu avais l’air d’un objet précieux. Si précieux que tu étais fermé par un vieux cadenas. Quel cadeau maman me faisait ? Tu devais renfermer une histoire super secrète, très ancienne et peut-être oubliée. Pour une fois, j’étais ultra excité. Mais quand je t’ai ouvert... ça m’a fait comme si on m’avait offert un choux de Bruxelles : pas un mot, que des pages blanches. Vraiment ?! Qu’est ce que j’allais faire de toi, te remplir ? Si ma vie avait été passionnante, pourquoi pas… Sauf que je passe mes journées à m’ennuyer. Mais bon, on me dit depuis tout petit qu’il faut toujours essayer. Alors commençons !

Je dois te dire que j’ai un problème, comme une maladie. Ça s’appelle l’ennui. Il m’accompagne partout, tout le temps. Par exemple : ce matin Papa m’a proposé une tarte tatin. Auparavant j’aurais bondi de joie, mais là je n’avais pas envie. J’ai quand même dit oui. Après, il m’a amené au parc pour me changer les idées. Auparavant j’aurais grimpé dans tous les jeux, sauf que maintenant je les trouve nuls. J’ai quand même joué, sans vraiment m’amuser. Sur le chemin du retour papa m’a demandé si j’avais des soucis. Je lui ai répondu que non. Je ne mentais pas, enfin pas vraiment. Mon ennui est singulier et à lui seul, il prend beaucoup de place.

Cher journal, la classe c’est nul

On nous rabâche cent fois les mêmes choses. Sauf que moi je comprends tout d’un coup. Alors, souvent, je fixe un objet et j’invente une histoire. Ce matin c’était ma gomme. Je me suis demandé si les mots effacés allaient quelque part ? Je suis passé en mode détective. J’ai interrogé mon cahier, les chiffres et les lettres qui remplaçaient les disparus. Et puis j’ai entendu : Oscar, as-tu la réponse ? 

J’ai mis une seconde à sortir la tête de mon enquête. Les autres ont rigolé. Monsieur Roule m’a reposé la question. Il voulait me prendre au piège. J’ai répondu sans me tromper. Il était aussi impressionné qu’agacé. N’empêche, il n’a pas l’air de comprendre que moi, je m’ennuie ici.

Cher journal, les récréations sont une perte de temps

Ce sont de vrais moments nuls. Surtout celle de la cantine qui dure une éternité : il faut jouer et je n’aime plus trop ça. Alors je me mets dans mon coin, sous le préau. Pendant que les autres crient, rigolent et galopent dans tous les sens, je tue le temps en réfléchissant à mon ennui. Est-ce que c’est obligé de s’ennuyer ? Impossible, selon Papa et Maman : trop de choses à faire. Est-ce une maladie d’enfant que les grands ignorent ? Le petit frère de Tristan s’amuse avec trois fois rien : ses pieds, sa tétine, son doudou, un bout de bois. Il se parle même tout seul et rigole d’un coup pour rien. Je crois que j’étais comme lui avant.

Quand j’y pense, je ne sais pas si j’ai envie de redevenir petit ou si j’ai hâte de grandir. Tout ce que je sais c’est que pour le moment je suis comme coincé, dans un tunnel d’ennui mortel, sans lumière au bout.

Cher journal, les parents ça ne sert à rien

Chez moi, j’ai fait le tour de mes jouets, de mes livres, de mes jeux. Après les devoirs, Papa et maman me retrouvent souvent dans la chambre, échoué telle une étoile de mer contemplant le plafond. La plupart du temps ils croient que je boude ou que j’ai la flemme. Ce soir j’ai craqué : j’ai avoué que je m’ennuyais. Ils ont essayé de me consoler. D’après eux, l’ennui n’a rien d’une maladie. C’est même normal. Tuer le temps permettrait de découvrir de jolies choses et il serait même un allié des idées. Sérieusement ?! Les parents, ça ne peut pas tout comprendre. Moi, j’ai peur de mourir d’ennuiyite aigüe. Impossible d’attendre ! Je vais devoir me débrouiller tout seul.

Cher journal, ils avaient raison

Comme je m’ennuyais pendant la révision des multiplications, j’ai gribouillé mon cahier pour patienter. Résultat : privé de récré. Quelle injustice... Être puni parce qu’on meurt d’ennui ! Je me suis retrouvé seul, encore à m’ennuyer, et puis je l’ai vu, près de la fenêtre. Ses centaines de petits picots ne le rendaient pas commode. Son unique branche remontait en angle droit. Il penchait légèrement vers la fenêtre. On aurait dit qu’il se protégeait les yeux du soleil pour regarder les autres dans la cour. Je l’ai dessiné, puis lui ai donné un titre : Le fier soldat C. observe le monde. Le maître est revenu avant tout le monde. Il a pris ma feuille, l’air sévère. Puis il a souri en me disant que j’avais un joli sens de l’observation et même que je devrais continuer à dessiner mais pas en classe.

Mais ce n’est pas tout... À la pire récré du monde, celle de la cantine, mon coin était pris par Kévin et sa bande. Je suis allé faire le tour de la cour. J’ai aperçu plein de petites traces de boue au sol. Je les ai suivies. Je suis arrivé devant le vieux platane. J’en ai fait le tour, le nez levé. J’allais abandonner quand j’ai entendu un petit sifflement. C’était un écureuil roux, assis dans un trou de l’arbre. Il dévorait un gland. Un surveillant s’est approché. En voyant ma découverte il a appelé tous les enfants. Pendant un instant j’ai été le roi de la récré.

Mes parents avaient raison : l’ennui est un ami qui permet de vivre de chouettes journées remplies d’envies !

Qu'as-tu compris de l'histoire 🤔

À qui parle Oscar ?

1. À son journal intime.

2. À un ami imaginaire.

Quel est le problème d’Oscar ?

1. Il s’ennuie.

2. On l’embête à l’école.

A-t-il envie de devenir grand ou de redevenir petit ?

1. Petit, parce qu’on s’amuse avec trois fois rien.

2. Il ne sait pas, il est un peu perdu.

Est-ce que ses parents l’aident ?

1. Non, ils se moquent bien de ce qui lui arrive.

2. Oui, mais Oscar ne le comprend pas tout de suite.

Est ce que l’ennui est un ennemi ?

1. Non, c’est même un allié des idées.

2. Oui, on peut même en mourir !

Les bonnes réponses sont : 1 - 1 - 2 - 2 - 1

Essayez gratuitement Taleming pendant un mois.

Taleming ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
Essai, sans engagement, sans carte bancaire.