Le gardien des nuits

6 minutes de lecture

Les gardiens des nuits protègent les enfants des cauchemars. Tristan, accompagné de Sable, son fidèle poney Sable, chassent les plus gros et les plus dangereux. Et ce soir c’est la nuit de Daphnée qu’ils vont devoir sauver.

Auteur : Mathieu Genelle

Extrait

Lorsqu’on vous souhaite une bonne nuit ou de faire de beaux rêves, ce n’est pas simplement par politesse. C’est aussi parce que ces deux formules sont magiques. Dès que l’une d’elle est prononcée, un chevalier apparaît à l’orée de vos rêves. C’est un Gardien des Nuits. Monté sur un fier destrier, il patrouille le temps que vous vous endormiez. Il recherche vos mauvaises pensées qui pourraient se transformer en cauchemar. Aucune n’échappe à sa vigilance. Une fois sa mission terminée, il murmure des mots que personne ne peut entendre ou comprendre et un rai de lumière apparait devant lui pour former une route.

Cette route mène à Fort Naïte, le château des Gardiens des Nuits. Il se trouve au centre d’une petite île, plantée au milieu d’un petit lac, perdu au centre d’une plaine verdoyante qui s’étend à perte de vue. L’île est toujours en effervescence. À chaque instant, les centaines de petits chemins qui la parcourent sont empruntés par un nombre incalculable de Gardiens qui partent ou reviennent de mission. Dans la cour du château, une foule de chevaliers se croisent dans un ballet parfaitement orchestré. Au centre, debout sur une estrade, se tient le Général Alphonse : un énorme monsieur moustachu qui ressemble à un vieux mage voûté. Devant lui flotte une gigantesque boule de cristal qui clignote. À chaque signal, il hurle le nom d’un des gardiens et lui indique par quel chemin il doit partir.

Du haut de son mètre dix, Tristan est le plus vieux et plus petit des Gardiens des Nuits. Malgré sa taille, il est le plus doué. Son marteau est capable de fendre la terre en deux et son bouclier est si solide que rien au monde ne peut le transpercer. Il ne se sépare jamais de Sable, son fidèle poney capable de galoper à la vitesse de la lumière.

Le ...

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je m'abonne - J'ai déjà un compte

Essayez gratuitement Taleming pendant un mois.

Taleming ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
Essai, sans engagement, sans carte bancaire.