Le fabricant de doudous

6 minutes de lecture

Boris est le plus grand catcheur de tous les temps. Si tout le monde pense qu’il tire sa force de son entrainement, ils n’ont qu’à moitié raison, car Boris a un secret : la nuit, il fabrique des doudous pour rendre le monde plus doux.

Auteur : Mathieu Genelle

Extrait

Boris est un catcheur légendaire ! Du haut de ses deux mètres trente, il domine le monde. Ses mains sont si grandes que vous pourriez vous asseoir dessus. Sa force est si colossale qu’il peut soulever un bulldozer sans effort et son regard est si profond qu’il donne l’impression de tout passer aux rayons X : les courgettes comme les gens. Quand il arrive sur un ring, il peut surgir suspendu à un câble déguisé en licorne, sauter en parachute d’un hélicoptère équipé d’une armure de chevalier ou bien encore débouler en trottinette électrique habillé d’un costume de T-rex. Et en plus, il rigole pendant tous ses combats. Les petits comme les grands l’adorent. Tous ses adversaires le respectent autant qu’ils le craignent. Et pour cause : Boris n’a jamais perdu un seul match depuis plus de quinze ans !

La recette de son succès ? L’entraînement bien sûr, tous les jours, sans relâche. Enfin c’est ce qu’il dit. Car en vérité, Boris a un secret, du genre... vraiment secret. Lorsque tout le monde ronflotte, le catcheur chausse de petites lunettes carrées et détache le pendentif qu’il porte autour du cou. Ce n’est pas un bijou mais une petite merveille de technologie, qui abrite son jardin secret. Quand il le lance à terre, une vieille table en bois apparaît dans un nuage de fumée rose, avec un petit pfouf. Elle est recouverte d’un énorme bric-à-brac : morceaux de tissus, de mousses, de cotons, et tout un tas de boutons et de rubans. Boris passe une ceinture sur laquelle est alignée une multitude de bobines de fils, et il arme son poignet gauche d’un bracelet recouvert d’épingles à têtes multicolores. Alors, avec la plus grande délicatesse, la langue légèrement tirée, il commence à façonner un doudou. Depuis quinze ans qu’il s’exerce, Boris en a créé plusieurs milliers ! Alors quand sa table déborde, il rassemble ses créations et les envoie à un orphelinat au hasard. C’est de cette passion que Boris tire sa puissance : toute la douceur qu’il crée le rend plus fort.

S’il aime se retrouver seul pour coudre, Boris prend aussi un plaisir fou à rencontrer ses fans. Un jour à la fin d’un de ses entraînements le jeune Melad, onze ans, arrive. Il est accompagné de son père. En retrait près de la porte d’entrée, les bras croisés et les sourcils froncés, ses yeux noirs perdus dans le vague.

Melad, lui se ...

Vous devez être abonné pour lire la suite

Je m'abonne - J'ai déjà un compte

Essayez gratuitement Taleming pendant un mois.

Taleming ne transmettra jamais votre adresse e-mail à des fins promotionnelles.
Essai, sans engagement, sans carte bancaire.